Comment prendre du poids de manière parfaitement malsaine (mes conseils à ne pas suivre)

Scroll down to content

On ne va pas tourner autour du pot : récemment, j’ai pris 20 kilos. 20 kilos de gras, de sucre et de mauvaises habitudes. Comment aurais-je pu éviter cette tragédie ? En ne suivant pas la stratégie destructrice que je vous décris aujourd’hui.

déprime

Se laisser aller à la déprime

Je pense pouvoir vous révéler sans tabou souffrir d’une dépression chronique. Bien malheureusement, nous sommes une majorité de Français à vivre avec ce trouble. Et ce, pour diverses raisons liées au contexte socio-économique actuel. Quoiqu’il en soit, un grand nombre de ces mêmes Français viennent à en perdre l’appétit. À mon grand désarroi, ce n’est pas mon cas. Ce que j’envie la diète psycho-somatique de certains ! Car dans mon cas, dépression rime avec paquets d’Oreo et carrés de beurre.

manger
Moi, au buffet asiatique

D’autant plus que, pour ma part, le cafard s’accompagne aussi d’une flemmingite aiguë doublée d’un syndrome de « je m’en tamponne le coquillard » sévère. Peu importe si je dois m’habiller de guenilles et manger de l’air cette fin de mois : ce soir, j’en ai ras le sac. Alors, je commande pour 2 500 € de repas dans six restaurants différents et je me fais livrer chez moi. Burgers, tapas, parpaings, Paic citron… Tout y passe. Le problème, c’est que la scène se reproduit, soir après soir. Et mon royal postérieur s’élargit peu à peu.

manger

Entrer dans un cercle vicieux

Comme le laisse entendre le précédent paragraphe, on entre ainsi dans une routine machiavélique. Et le cercle vicieux se met en place au détour d’un miroir. Ma peau me fait payer cet excédent de gras et une charmante nuée de boutons purulents s’étale telle la voie lactée sur mon dos, ma poitrine, mon front… Les bourrelets s’installent, mes cuisses deviennent plus lourdes qu’un jambon de parme à la découpe chez Cora, mes doigts ressemblent à des saucisses Herta, mes pieds, à un rôti de porc fermement ficelé.

gros grosse

Toutefois, cet état de grasse n’aura pas tendance à me faire réagir. Au contraire, plus je me dégoûte, plus j’ingurgite de cochonneries. Et oui… à quoi bon s’entretenir ? De toute façon, on ne tient jamais ses bonnes résolutions et l’appel du fondant au chocolat finit toujours par être plus fort que celui de la rissolée de petits légumes cuisinée sans graisse et sans additifs. Je viens donc à psalmodier le très haut, le maudissant de ne pas m’avoir dotée d’un métabolisme à la Jane Birkin. Putain d’enfoiré.

la flemme

La flemme intersidérale

À tous ces charmants symptômes finissent par s’ajouter l’essoufflement de la vieille fumeuse proche du trépas, ainsi que les douleurs articulaires propres au glorieux troisième âge. Et n’oublions pas cette fatigue constante, divin cadeau des anges dénommés sucres rapides et graisses saturées. Dans ce contexte, mon instinct de survie vient à se rapprocher plus de celui de la limace que de celui du valeureux guerrier. Envolées les heures de yoga et de fitness, bonjour les soirées recroquevillées sous la couette, passées à pleurer devant Pascal le grand frère.

Ouais… Bon, NE ME JUGEZ PAS !

Pathétisme toujours… Car oui, au cas où vous ne l’auriez pas compris, le mot-clé dans cette longue progression vers l’état de mollusque est et demeure « cercle vicieux ». Je mange trop donc je ne bouge pas, je déprime donc je mange trop. Et bientôt, mes éternelles Doc Marten’s me paraissent plus lourdes que deux briques, puis marcher jusqu’au fast-food du coin me donne l’impression de traîner un semi-remorque de graisse. La métaphore de la limace me semble tout d’un coup bien plus qu’adéquate.

sport

Briser le cercle ?

C’est alors qu’un beau matin, je me vis traîner péniblement mes pauvres guêtres souffreteuses jusqu’à la visite médicale obligatoire. Et vînt le fatidique moment de la pesée. Je faillis tomber à la renverse en voyant cette aiguille rouge pointer le scandaleux chiffre de ma masse corporelle. J’accusai le coup, quand il arriva enfin. Le fameux « déclic » qui subvient avant tout régime et autres rééquilibrage alimentaire. Sauf que ma démarche fut vaine.

sport
Moi VS la gravité

En effet, j’ai cru pouvoir me remettre à soulever mes petits altères, travailler abdos et fessiers, endurer des heures de yoga intenses…. Mais les dégâts étaient tels que j’en étais incapable physiquement. Second coup de massue, je retournai me consoler dans les bras de Sushi shop. C’est alors qu’une bouchée de salade de choux dans la bouche et une bière japonaise dans la main droite, j’eus une révélation. Et si… J’allais à mon rythme ? Ça, aucun programme de fitness, aucun régime ne nous l’indique.

Do it
DOOO IIIIT !!!

Pas capable de tenir une demi-heure de cardo sculpt ? Je rentre chez moi un soir sur deux à pieds. Trop lourde pour le yoga ? Je le réintroduis peu à peu dans mon quotidien. D’abord dix minutes, puis un quart d’heure… Bientôt viendra l’heure. Crise de gourmandise excessive ? Je prends le temps de cuisiner un en-cas sain, et retrouve le plaisir de travailler de nouveaux produits. Ainsi, je rentre à nouveau dans mon pantalon. C’était si simple… Que j’ai presque oublié d’y penser.

signature

2 Replies to “Comment prendre du poids de manière parfaitement malsaine (mes conseils à ne pas suivre)”

  1. Rien que pour le titre, je vais sur le blog…
    Je lis d’une traite.
    Je m’identifie… Mais je ne désespère pas du tout, au contraire, je finis ma lecture le sourire aux lèvres, que dis-je une grand et large sourire, pleine d’énergie pour reprendre les sport à mon rythme 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :